Electro, de Kraftwerk à Daft Punk

Philharmonie de Paris —

ci-dessus : Roger Kisby Electric Daisy Carnival, 2014. © Roger Kisbya, photographie issue du catalogue de l’exposition aux éditions Textuel

Sans pédagogie forcée, mais en jouant la carte de la célébration, la Philharmonie de Paris consacre l’électro, mouvement musical à l’histoire tumultueuse, dans une exposition d’envergure conçue tant pour les novices que pour un public averti. Pensée par la directrice du musée de la musique Marie Pauline Martin et mise en œuvre par le commissaire Jean-Yves Leloup suivant quatre thématiques (Man & Woman-Machine/Dancefloor/Mix & Remix/Imaginaires et Utopies), l’exposition retrace l’aventure électronique des années 90 à nos jours, de Chicago et Détroit à Berlin et Paris, en confrontant musique, instruments, visions d’artistes et art contemporain… Englobant, la house, la techno et les multiples variantes du genre, electro est une expérience sensorielle, mémorielle, sensuelle où l’on se perd, où l’on regarde et où l’on écoute surtout. Amateurs de BPM vous ne pourrez qu’être ravis.


Exposition « ELECTRO, DE KRAFTWERK A DAFT PUNK »,
Jusqu’au 11 août 2019,
Philharmonie de Paris, Paris 19e
Catalogue de l’exposition disponible aux éditions Textuel.

Renseignements & réservations
www.philharmoniedeparis.fr