Emmanuelle
Gailliez

Les reliquaires

Tout droit sortis d’un « Enfer », cabinet de curiosités du XIXe siècle dédié aux collections d’œuvres et d’objets licencieux, les « globes-reliquaires » de l’artiste lilloise Emmanuelle Gailliez remettent au goût du jour l’esprit « érotico-morbide » et « grand guignolesque ». Pièces d’exception, ces vanités du vice et la vertu, mettent en scène la figure de l’effeuilleuse dans des « écrins-ossuaires » sur-mesure. Sous globe de verre, de dimensions variables, l’accumulation et l’agencement précis de corail, d’ossements, de fleurs en tissus, de plumes, de dents, de bijoux, de mue de serpent et d’insectes, distillent une inquiétante étrangeté.

Sites internet
www.emmanuelle-gailliez.over-blog.com
www.wanderlust-conceptstore.com