MAT BASTARD

Un punk à Hollywood

 

L’ancien chanteur de Skip The Use revient avec un premier album solo baptisé Loov, entre pop et punk, qu’il a enregistré en partie à Los Angeles où il habite par intermittence. Le nordiste est aussi à l’affiche du film d’animation Zombillénium pour lequel il a composé plusieurs chansons et doublé la voix d’un personnage.

« Avec Skip The Use, on était arrivé au bout du truc. Je n’ai pas de regret. Sauf peut-être que le groupe n’ait pas eu une plus grande reconnaissance internationale. J’aurais aimé aller faire des concerts au Japon et aux États-Unis. » Les États-Unis justement, Mat Bastard y vit par intermittence, sous le soleil californien de Los Angeles. « Je fais du surf, de la musique et je m’occupe de mes filles. » C’est là-bas que le nordiste a enregistré en partie son premier album solo, Loov. Un disque sur lequel il retrouve plusieurs copains musiciens de Carving, le groupe qu’il mène depuis l’adolescence. « J’avais treize ans quand j’ai fondé ce groupe skate punk. Pendant une quinzaine d’années, nous avons fait plus de 2000 concerts. Carving, c’est un projet familial, underground. Et même pendant la période Skip The Use, je faisais encore quelques concerts avec Carving. Des concerts secrets, des concerts caritatifs. » Mat Bastard retrouve donc ses amis de jeunesse, Mike et Olive. « Ils sont venus passer trois mois en Californie. Nous faisions du surf et de la musique. » L’album Loov est né dans la continuité de ces enregistrements, dont certains ont été réalisés dans le studio de Dr Dre. « Je suis parti à Los Angeles il y a trois ans pour réaliser de la musique, pour rencontrer et travailler avec des producteurs reconnus. Ce que j’ai fait avec Tom Lord-Alge, Gavin Brown ou Anders Bagge. Cela m’a permis aussi de me rapprocher d’Hollywood et de l’industrie du cinéma. »

Aller en Californie était aussi pour Mat Bastard un rêve de gosse lui qui a été bercé durant son enfance et son adolescence par des groupes punk hardcores comme NOFX et Rancid. « Ma grande sœur était à fond dans le punk. Ma famille – j’ai été adopté – a toujours été sensible aux autres et le punk est une musique sensible aux autres. Mes potes au collège écoutaient du rap. Moi, j’aimais déjà la guitare, alors le punk, c’était parfait : il y avait la rage du rap mélangée avec l’énergie du rock. J’écoutais des groupes californiens, mais aussi Leftöver Crack ou Sick Of It All. C’est comme cela que Carving s’est lancé à l’époque, par passion pour cette musique. » Si l’esprit punk habite certaines chansons de l’album Loov, d’autres sont clairement pop comme More Than Friends. Le long-format comprend aussi l’hymne Stand As One, avec son refrain en français ultra accrocheur, qui se retrouve dans le dessin animé Zombillénium (sortie sur les écrans le 18 octobre). Mat Bastard s’est totalement investi dans ce film : il en est le coproducteur et a doublé la voix de Sirius, l’un des personnages principaux. Le long-métrage d’animation était d’ailleurs dans la sélection officielle du dernier Festival de Cannes. Mat Bastard y est allé et n’a pas pu s’empêcher de grimper les marches du Palais des festivals en veste de costume et… en bermuda. Punk ? Toujours !

LOOV LP, Mat Bastard,
Polydor
www.facebook.com/matbastardofficiel

 

Auteur: Olivier Pernot
Photographie: Mathieu Zazzo