murcofvanessawagner_statea

La playlist
Automne 2016

Ci-dessus :
MURCOF / WAGNER

playlist-automne2016

1/ BOSSANOVA — (WeWantSounds)
L’été vous manque déjà ? Pour mettre du soleil dans votre rentrée, jetez-vous sur cette belle compilation réalisée par WeWantSounds. Dans cette anthologie cool et pleine de chaleur, le jeune label installé entre Paris et Londres explore les mélodies feutrées de la bossanova et les rythmes relax de la samba canção. Cette escapade sonore, proposée en quarante titres, se fait en compagnie de musiciens incontournables (Antônio Carlos Jobim, João Gilberto, Vinícius de Moraes, Baden Powell) et de signatures moins connues (Johnny Alf, Sylvia Telles, Tamba Trio). Cette compilation offre ainsi une douce approche de l’âge d’or de la bossanova, entre les années 1950 et 1970.

2/ WAX TAILOR — By Any Beats Necessary
(Lab’Oratoire) Wax Tailor a le blues. Bouleversé par les événements sanglants qui jalonnent désormais notre quotidien, Wax Tailor se prend à rêver d’Amérique, d’espoir et de liberté. Son road-trip rend hommage aux racines blues et rhythm & blues des États-Unis, aux grands espaces désertiques, au rythme des villes qui scintillent de néons. Sa vision du blues prend aux tripes avec des morceaux d’où giclent des riffs de guitares, des phrasés d’orgues et de pianos vintage, des accents d’harmonica. Dans son voyage musical, qui flirte toujours avec le trip-hop et le hip-hop, Wax Tailor a embarqué un casting d’invités prestigieux et ses fidèles compagnons vocaux. Sortie le 14 octobre.

3/  ALLAH-LAS — Calico Review (Mexican Summer / A+LSO)
Deux ans après un album solaire, le bien nommé Worship The Sun, les Californiens de Allah-Las viennent ensorceler l’automne avec un nouveau long format tout aussi plaisant. Les douze morceaux du disque, tous entre deux minutes 30 et trois minutes 30, sont autant de pastilles intemporelles qui évoquent The Beach Boys (Satisfied, 200 South La Brea), The Velvet Underground (Could Be You) ou les early Rolling Stones (Roadside Memorial). À la manière de The Brian Jonestown Massacre, Allah-Las fait revivre cet âge d’or de la pop anglo-saxonne et du rock sixties avec une maestria enchanteresse. Et en lui rajoutant une bonne dose de soleil.

4/  MURCOF / WAGNER — Statea (Infiné)
Après le vertigineux Glass Piano de Bruce Brubaker, le label Infiné ajoute une nouvelle pièce maîtresse à son catalogue. Avec Statea, la pianiste Vanessa Wagner associée à Fernando Corona alias Murcof, grand nom de la musique expérimentale moderne, s’aventurent du côté des maitres de la musique minimaliste et électronique. En portant un regard nouveau sur les classiques de Philip Glass, d’Aphex Twin, de John Adams ou de John Cage, le duo concrétise son projet de parfaite symbiose entre classique et expérimental. Un indispensable disque pour quiconque cherche à se réfugier au-delà, bien au-delà des cimes…