Sur l’étagère

 

ELECTRO DE KRAFTWERK À DAFT PUNK
JEAN-YVES LELOUP — TEXTUEL
Ce magnifique catalogue de l’exposition electro à la Philharmonie de Paris est à ranger aux côtés des livres cultes sur ce genre musical ou sur la techno, tels Modulations, Global Tekno, Der Klang der Familie… On ne peut plus complet, il offre un large panorama de tout ce qui se rattache à l’électro et à son histoire : innovations techniques, art, esthétique, pionniers, parties, albums de référence… Un must en la matière !
 
DER KLANG DER FAMILIE
FELIX DENK & SVEN VON THULEN — ALLIA
Immersion réussie dans la vie nocturne berlinoise, ses lieux interlopes, ses clubs mythiques, ses squats à l’heure de la chute du mur et de la partie Est de l’Allemagne. Une compilation électrique, authentique d’entretiens avec les figures de la scène techno, genre musical et bande-son indéniable des bouleversements politiques et innovations artistiques de l’Allemagne des 90’s. Retour vers le futur de la musique.
 
L’INVENTION DU CORPS
PIERRE DUCROZET — BABEL
Immortalité, transhumanisme, ces thèmes que l’on considérait comme de la science-fiction font désormais partie de notre actualité. Couronné du prix de Flore en 2017, ce roman coup de poing vient nous le rappeler avec force. Puissant, sans temps mort, à l’esprit globe-trotter, ce thriller décode le corps du XXIe siècle, notre appréhension de la mort et confronte l’Histoire à la révolution scientifique et technologique. Un roman halluciné et hallucinant.
 
SATAN DANS LE DÉSERT
BOSTON TERAN — GALLMEISTER
Uppercut est le mot parfait pour définir ce roman noir si noir. L’histoire d’un improbable duo entre un vieux flic et une camée dont les pérégrinations dressent le portrait d’une Amérique profonde mal en point, sordide, cruelle, ultra violente. On ne ressort pas tout à fait indemne de ce roman, une fois la dernière page tournée, mais heureux que des livres puissent encore nous bousculer à ce point.
 
WHITE
BRET EASTON ELLIS — PAVILLONS
White n’est pas le roman tant attendu des fans d’Easton Ellis, mais une compilation de confessions, coups de griffes, provocations sur son œuvre, sa vie et les évolutions de la société et celle du spectacle. L’un des atouts de ce livre est de nous donner envie de relire ses romans, l’un de ses points faibles : le regret qu’il n’en écrive plus.
 
LA TRANSPARENCE SELON IRINA
B. FOGEL — RIVAGES NOIRS
Dans un futur proche déjà perceptible, le monde est géré, non plus par internet, mais par un réseau. Dans ce monde de transparence, Benjamin Fogel y distille tous les éléments du thriller et du roman d’anticipation. Un livre glaçant de réalisme, haletant par son rythme et saillant par son écriture.
 
FRANÇOISE PETROVITCH TOME II
SEMIOSE
De la signature du catalogue pour L’opéra de Lille aux dessins pour enfants de la collection Color Me, Françoise Petrovitch ne s’arrête pas de créer… Pour saisir au mieux l’œuvre de cette artiste, ce bel ouvrage capte ces quatre dernières années de création. Au gré des collaboration, dessins, sculptures, lavis et peintures, se dessine un parcours, un univers troublant et l’évolution de sa peinture.
 
ESTHÉTIQUE DE LA CHAROGNE HICHAM
STEPHANE AFEISSA — ÉDITIONS DEHORS
De l’art macabre du moyen âge au bio art contemporain, le philosophe s’intéresse au corps en putréfaction et à sa régénération. Entre documents visuels et écrits, l’auteur s’interroge sur les conditions requises pour écrire une histoire et établir une esthétique de la charogne. Et pour que notre fascination pour la laideur prenne vie.